Georges Stobbaerts pratique et approfondit depuis de longues années plusieurs traditions spirituelles, tant orientales qu’occidentales. Il s’insère dans une Voie de méditation de filiations japonaise et indienne.
Depuis très jeune, sa pratique – de Judo, Kendo, Iaido et Aïkido – l’a toujours orienté  vers l’unification de l’Etre. La rencontre avec le théâtre, à travers la formation d’acteurs, a créé un pont entre l’Orient et l’Occident.
Cette articulation constante d’enseignements de nature spirituelle, comme le Zen et le Yoga, ainsi que le Soufisme et sans oublier la mystique chrétienne, lui a ouvert une porte vers l’art et vers le mouvement qui permet l’épanouissement de l’esprit à travers le corps.

Après plusieurs années de réflexion le Tenchi Tessen est né.

“Je vous rappelle que le Tenchi Tessen se distingue, et même s’oppose à toutes les techniques agressives auxquelles nous assistons malheureusement aujourd’hui dans certains sports qui se nomment martiaux. Même si le Tenchi Tessen a son origine dans différents Budo, celle-ci se trouve aussi  dans d’autres “Arts du Mouvement” comme le Yoga.

Le Tenchi Tessen est surtout une voie d’harmonisation. Si nous voulons chercher les sources du Tenchi Tessen, cela nous oblige à reculer jusqu’à la nuit des temps et plus particulièrement à l’aube de la Voie en Orient.

Je me rappelle toujours les paroles de mes Maîtres qui disaient: “Tu dois toujours être capable de trouver quelque chose de nouveau en répétant les anciens.”

La création de Georges Stobbaerts utilise un langage actuel intégrant les concepts de la pensée occidentale, sans la dissocier de trois aspects fondamentaux: la réflexion,  la méditation et l’action.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :